Accueil
Les Théâtres
Créations
des Scènes d'Avignon
Festival 2017
Fest'Hiver
Liens
Contacts


SCÈNES D’AVIGNON - FESTIVAL OFF 2017

Théâtre du Balcon (Serge Barbuscia), Théâtre du Chêne Noir (Gérard Gelas), Théâtre du Chien Qui Fume (Gérard Vantaggioli), Théâtre des Halles (Alain Timár), Théâtre des Carmes (Sébastien Benedetto), CDC Les Hivernales (Emmanuel Sérafini)

Théâtre des Carmes
Chamoux / Benedetto
Théâtre du Balcon
Cie Serge Barbuscia
Théâtre du Chêne Noir
Cie Gérard Gélas
Théâtre du Chien Qui Fume
Cie Gérard Vantaggioli
Théâtre des Halles
Cie Alain Timar



 

Théâtre des Halles

DANS LA SOLITUDE DES CHAMPS DE COTON
Création Théâtre des Halles – Compagnie Alain Timár

Jeudi 9, vendredi 10, samedi 11 mars à 20h
Dimanche 12 mars à 16h

De Bernard-Marie Koltès, mise en scène, scénographie Alain Timár
CRÉATION 2017  CIE ALAIN TIMÁR / NOUVELLE PRODUCTION

« Si vous marchez dehors, à cette heure et en ce lieu, c’est que vous désirez quelque chose que vous n’avez pas, et cette chose, moi, je peux vous la fournir. »
L’échange des mots ne sert qu’à gagner du temps avant l’échange des coups, parce que personne n’aime recevoir de coups et tout le monde aime gagner du temps. Selon la raison, il est des espèces qui ne devraient jamais, dans la solitude, se trouver face à face. Mais notre territoire est trop petit, les hommes trop nombreux, les incompatibilités trop fréquentes, les heures et les lieux obscurs et déserts trop innombrables pour qu’il y ait encore de la place pour la raison. Bernard-Marie Koltès
Tels ces animaux qui se jaugent, se flairent et se repèrent, ils avancent, reculent puis s’affrontent sans que ni l’un, ni l’autre ne gagnent ou ne perdent. Car le combat qu’ils mènent est d’une autre nature : ils ne visent pas à abattre l’adversaire. Entre celui qui vend et celui qui achète, entre celui qui propose et celui qui désire, des liens se nouent, indéfectiblement unis dans cet obscur objet du désir. Alain Timár
« À travers des soliloques successifs, un rapport singulier s’instaure entre les deux hommes. Mais au delà d’un dialogue apparent, que veulent-ils, que cherchent-ils vraiment et l’enjeu matériel ne serait-il pas le prétexte à autre chose ? Le support ou le paradigme du commerce constitue une sorte de paravent à une humanité qui ne demande qu’à éclore.»


De Bernard-Marie Koltès
Mise en scène, scénographie Alain Timár 
Assistante à la mise en scène Lee Fou Messica assistée de So Hee Han, musique Pierre-Jules Billon
Avec Pierre-Jules Billon (batterie), Robert Bouvier et Paul Camus
Production Cie Alain Timár – Théâtre des Halles en accord avec Les Déchargeurs / Le Pôle diffusion
Production déléguée Le Pôleburo, Ludovic Michel
Le spectacle bénéficie du soutien du Théâtre du Passage (Neuchâtel, Suisse)
La Cie Alain Timár – Théâtre des Halles est conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication / D.R.A.C. P.A.C.A., du Conseil régionalProvence-Alpes-Côte d’Azur, de la Ville d’Avignon, du Conseil départemental du Vaucluse.
Visuel © David Mignérat


  • Jeudi 9 mars, vendredi 10 et samedi 11 mars à 20h
  • Dimanche 12 mars à 16h
  • Informations / réservations : 04 32 76 24 51 / www.theatredeshalles.com
 
   

LOCATIONS :
Théâtre des Halles
www.theatredeshalles.com
tél : 04 32 76 24 51

 

Scènes d'Avignon
16, rue du puits tarasque - 84000 Avignon


site réalisé par A Rebrousse Poil prod / Marseille (© 2013)